ACCUEIL
   DR FRANCOIS KUNTZ     DR PATRICE GESTRAUD
   CONTACTS
LA PROTHÈSE TOTALE DE GENOU

   Anatomie du genou
   Les composants de la prothèse totale de genou
   La technique opératoire de pose d'une prothèse totale de genou
   Résultats des prothèses totales de genoux

La technique opératoire de pose d'une prothèse totale de genou

Le patient est installé sur le dos, le plus souvent sous anesthésie loco-régionale, le temps d'intervention sera d’environ 1 h 30, votre séjour en salle d'opération durera deux heures ,de même pour votre passage en salle de réveil . Le chirurgien pratique une voie d'abord antérieure sur le genou de 10 à 12 cm permettant l'ouverture articulaire. Après estimation des dégâts arthrosiques il procédera à l'excision des surfaces articulaires endommagées fémorales, tibiales et rotuliennes. Certaines coupes osseuses nécessiteront une étude préalable quant au degré de correction à réaliser. La taille des implants fémoral, tibial et rotulien, calculée avant l'intervention, sera alors définitivement confirmée. L'analyse ligamentaire est essentielle, il est impératif de redonner une stabilité frontale, appelée balance ligamentaire, et de contrôler la laxité antéro-postérieure du tibia sous le fémur, appelée communément tiroir. En fin d'intervention, le genou prothésé doit corriger l'axe global du membre inférieur, être stable, parfaitement mobile, avec un engagement de la rotule idéal. Ces conditions doivent être obtenues afin que la récupération fonctionnelle soit rapide, peu douloureuse et stable dans le temps. La perte sanguine au cours de l'intervention est habituellement faible dans certains cas l'anesthésiste peut faire le choix d'une auto-transfusion actuellement délaissée pour l'utilisation d’une technique cell-saver permettant la récupération et la restitution du sang perdu au patient sans rupture de circuit.

La durée d'hospitalisation moyenne et d'une semaine à 10 jours. Dès le lendemain nos équipes de kinésithérapeutes vous mettront dans le fauteuil et vous aideront à marcher avec des cannes-béquilles. Celles-ci seront abandonnées dans un délai de 8 à 21 jours. La marche dans les escaliers est entamée au quatrième jour. Les conseils d'utilisation de la prothèse vous seront fournis afin d'optimiser votre récupération.

Il est donc évident que l'examen clinique, le bilan radiographique et l'expérience de votre chirurgien sont des éléments essentiels à l'élaboration du geste chirurgical qui vous est nécessaire. La préparation du patient, le choix de la prothèse, la qualité de la pose des implants permettent désormais d'obtenir un excellent résultat. Avec le développement des systèmes informatiques, nous sommes en mesure, dans certains cas particuliers, d'utiliser la Chirurgie Assistée par Ordinateur (CAO) permettant ,après certains repérages radiographiques, de poser les pièces prothétiques de façon idéale. Cette technique attrayante, toujours en cours évaluation, a aussi ses limites et ses défauts , parfois l’œil et l'expérience du chirurgien restent décisifs.

L'évolution s'est faite, aussi, vers une économie en terme de cicatrice et de désagréments, l’utilisation des voies mini-invasives autorisent le chirurgien à poser correctement une prothèse en respectant mieux les tissus, la récupération fonctionnelle est d’autant meilleure.

La PTG, voie mini-invasive
La PTG, voie mini-invasive